Je suis toujours là, je reviens

Helloooooo,

large

ça fait des lustres que je ne suis pas venue par ici, et là que j’en ai enfin l’occasion j’en profite. Je ne vais pas m’étendre 3 plombes, mais mon dernier post remonte au début du mois de mai, et il s’est passé quand même pas mal de choses pour moi dans ma vie.

Premièrement, j’ai déménagé, c’est la principale raison du début de mon absence sur le blog et un peu partout ailleurs en fait. Je suis partie de Toulouse pour la campagne (adieu béton et voitures, bonjour les vaches et les chevaux), et je n’ai toujours pas internet là bas. Et oui, qui dit campagne dit souvent zone non dégroupée et c’est la m**** pour avoir internet (je te passe les détails, mais ça a vraiment été la galère). En plus de ça, j’ai mon ordi qui m’a planté juste après avoir déménagé. Il est en ce moment même entre les mains d’un ami technicien qui va essayer de faire revivre ce vieux dinosaure.

Bref, je pense que je vais revenir, mais quand je ne saurais pas le dire… Pour l’instant j’ai récupéré l’ordi de ma mère, j’ai toujours ma box dans mon ancien appartement alors j’en profite ici un petit peu. Un peu compliqué tout ça, mais je finirais bien par revenir😉

 

Mes lectures du mois d’Avril #2

Copie de DSCN8358

Hello les filles !

C’est parti pour mon nouveau bilan de mes lectures, cette fois ci pour le mois d’avril. Pas de gros pavés pour moi ce mois-ci, et pas mal de lecture jeunesse. C’est le retour du beau temps qui veut ça (bon, même si clairement, on est d’accord, on s’est pelé le derrière ces dernières semaines). L’article va être long, on commence de suite ?

Copie de DSCN8369

Invisibilité, de Andrea Cremer & David Levithan, éditions Michel Lafon. 

Résumé : Stephen est invisible depuis toujours. Une malédiction impossible, jusqu’au jour où Elizabeth le voit. Elle seule peut briser le sort, au risque de les séparer à jamais.

Mon avis : Je t’avoue que j’avais d’abord craqué sur ce livre à cause de sa couverture… Oui oui oui. Mais au final, j’ai quand même beaucoup apprécié cette histoire. L’histoire d’amour entre les deux personnages naît peut-être un peu trop rapidement, et d’ailleurs tout se passe très vite en fait. Mais ça ne m’a pas vraiment dérangé. Un tome deux ne serait pas de refus, pour connaître la suite des histoires de chacun des personnages🙂

Ma note : 3.5/5

Copie de DSCN8368

Paranoïa, de Melissa Bellevigne, éditions Hachette coll. Black Moon.

Résumé : Lisa Hernest, psychiatre spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, vingt ans et enceinte de cinq mois, internée pour paranoïa et hallucinations. Dès leur première entrevue, Judy fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. A mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité paraît s’éloigner.

Mon avis : C’était LE bouquin du mois à lire, puisqu’il est sorti le 30 mars en librairie. Personnellement c’était le seul livre écrit par une youtubeuse que j’avais envie de lire, tout simplement parce qu’il s’agit là d’un roman, d’une fiction, et pas d’un témoignage ou autre. Si on ne connaît pas la blogueuse/youtubeuse Golden Wendy, on ne s’en doutera absolument pas à la lecture de ce livre. J’en ai entendu parler pendant des semaines de cette histoire, et du coup au final je m’attendais à beaucoup plus. Beaucoup plus dans le côté paranoïa, troubles mentaux et le reste. J’ai quand même passé un super moment de lecture, je ne dis pas le contraire, j’ai beaucoup aimé, mais il a été vendu en parlant tellement de cette paranoïa de cette jeune fille que je m’attendais à un truc de malade. Et le côté psychiatre n’est pas spécialement abordé, même si le point de vue de son médecin est aussi agréable à lire. En bref, un très bon premier roman pour Mélissa tout de même🙂

Ma note : 4/5

Copie de DSCN8363

Dans les forêts de Sibérie, de Sylvain Tesson, éditions Folio.

Résumé : Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l’existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.

Mon avis : Ce livre a été choisi pour la lecture du mois d’avril du #clublecturems de Victoria du blog Mangoandsalt. J’étais super emballée, je ne me rappelle même plus pour quel livre j’avais voté tellement ils me plaisaient tous. Je me suis rapidement plongée dans les paysages de Sibérie, et je ne comprends pas l’engouement qu’a pu avoir ce bouquin. Les livres nature-writing, je n’en ai pas lu beaucoup (2 pour être précise, 3 avec celui-là), et c’est le premier où je n’ai absolument pas eu l’impression d’être au milieu des ces magnifiques paysages. Dans le résumé, on aurait pu rajouter une caisse de vodka et le reste suffisent à l’existence, parce qu’on en boit toutes les trois pages avec l’auteur… En bref, le style très pompeux ne m’a pas vraiment plu, et je ne retiens pas grand chose de cette lecture…

Ma note : 1.5/5

Copie de DSCN8367

La liste, de Siobhan Vivian, éditions Nathan.

Résumé : La liste nomme 8 filles chaque année. Les 4 plus belles et les 4 plus laides du lycée. Et si votre nom s’y trouvait ?

Mon avis : 8 filles ! On a le point de vue de 8 filles différentes dans ce livre. Heureusement que cette fameuse liste sert de résumé en quatrième de couverture, on peut rapido y jeter un coup d’oeil si on ne se rappelle plus si Lauren fait partie des moches ou des belles, pareil pour les autres. Oui, ça fait beaucoup de personnages, mais on les suit au fur et à mesure dans la semaine qui suit la publication de cette fameuse liste, jusqu’au soir du bal de la rentrée. Ce livre est très caricatural des lycéennes américaines, mais pour avoir été en cours dans un lycée canadien je me dis que c’est quand même pas si éloigné de la vérité que ça. J’ai passé un assez bon moment de lecture. Pour tout t’avouer je l’ai lu en une journée, un dimanche sur mon balcon, ce qui fait que je ne me suis pas perdue dans les personnages. La fin est peut-être un peu trop rapide mais personnellement ça ne m’a pas dérangé, on sait qui est élue reine du bal et point final quoi. J’avais lu beaucoup d’avis négatifs sur ce livre, je ne m’attendais pas à grand chose, du coup je l’ai bien aimé, il n’est pas horrible comme certains le disent (de mon point de vue).

Ma note : 3/5

Copie de DSCN8365

Un ténébreux amant, de Nora Roberts, éditions Harlequin.

Résumé : A la mort de son père qu’elle adorait, Eden Carlbough découvre que sa famille est ruinée. Et que, en dépit de son chagrin, elle doit laisser derrière elle sa vie de jeune fille privilégiée de la haute société de Philadelphie, et se construire une nouvelle vie. Une nouvelle vie qui débutera à Camp Liberty, la colonie de vacances où elle va enseigner l’équitation. Là, elle espère montrer à tous qu’elle est bien plus qu’une jeune femme mondaine et superficielle et, surtout, se prouver à elle-même qu’elle est capable de voler de ses propres ailes. Mais quand elle fait la connaissance de Chase Elliot, un propriétaire terrien au charme ombrageux et ravageur, Eden comprend qu’il va lui falloir aussi dompter la passion et le désir fou que lui inspire cet homme qui ne pourra jamais s’intéresser à elle…

Mon avis : C’était mon premier Nora Roberts. J’avais très envie de lire un roman de cette personne, c’est maintenant chose faite. Et je dois dire que même si c’est un peu une histoire d’amour classique, c’est une histoire qui se lit très facilement, la plume de l’auteur est agréable, et on passe un bon moment ! C’était ma petite lecture du dimanche où j’ai inauguré pour l’année 2016 mon balcon prêt pour les après-midi lectures🙂

Ma note : 4/5

Copie de DSCN8366

Ma vie privée sur internet, de Carole Matthews, éditions Marabout.

Résumé : Le jour où Emily découvre que son petit copain a mis sur Internet une photo d’elle nue, dans une position ridicule et coiffée d’un chapeau de mère Noël, elle pense que rien de pire ne peut lui arriver. Erreur, les ennuis ne font que commencer : Emily perd son travail, sa maison, son boy-friend, devient la risée de tous et la cible des paparazzis. Jusqu’à ce qu’elle rencontre un photographe qui lui propose de tirer profit de la situation…

Mon avis : Je n’avais lu que des avis négatifs sur ce livre, et vu les 500 pages je me suis dis que j’allais sûrement l’abandonner. Et bien non. Contre toute attente, moi j’ai bien aimé. Il n’est pas extraordinaire, loin de là, mais il m’a permis de passer un bon moment de lecture, sans prise de tête, sans vraiment réfléchir. Certains passages sont un peu tirés par les cheveux, mais ils ne m’ont pas vraiment dérangés. Avec le retour du beau temps, c’est typiquement le genre de lecture que j’aime, tout comme le précédent de Nora Roberts.

Ma note : 3/5

Copie de DSCN8370

Hunger Games, L’embrasement (tome 2), de Suzanne Collins, éditions Pocket Jeunesse.

Résumé (du tome 1 si jamais quelqu’un ne connait pas ^^) : Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des Etats-Unis, deux adolescents sont choisis pour y participer. La règle est simple : tuer ou se faire tuer.

Mon avis : Ce n’est pas évident de donner son avis sur un tome 2 sans spoiler personne… Oui tu me diras que cette trilogie beaucoup de gens l’ont lue, mais jusqu’à maintenant moi non, donc je peux juste te dire que j’avais vu le film une seule fois (contre 4 ou 5 pour le premier) du coup je ne me rappelais pas grand chose de l’histoire. La base oui, mais pas les à côtés. J’ai vraiment aimé retrouver Katniss et Peeta dans cette nouvelle aventure, et j’ai hâte de lire le dernier tome (où je me suis interdit de regarder le film sorti récemment) !

Ma note : 4/5

Copie de DSCN8360

Wonder, de RJ Palacio, éditions Pocket Jeunesse (poche).

Résumé : « Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. »

Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ?

Mon avis : J’étais plus que ravie de trouver ce livre chez Easy Cash car j’en avais beaucoup entendu parler. Ce n’est pas un coup de coeur, mais presque. On s’attache très vite au personnage d’August, ce petit garçon avec un visage horrible qui se rend à l’école pour la première fois. On voit l’évolution tout au long de l’année, les moqueries, les regards, la peur des autres enfants. C’est bien connu, on sait que les enfants peuvent être horribles entre eux, surtout face à quelqu’un de différent.

J’ai trouvé que ce bouquin est plein de bonnes réflexions. Que les enfants réagissent différemment selon les situations, et qu’il suffit d’un événement particulier pour que tout change. Ce livre n’a pas été un coup de coeur seulement parce que l’écriture était peut-être un peu trop simple, un peu trop jeunesse, mais j’en garde un très bon souvenir.

Ma note : 4/5

Copie de DSCN8371

Ce que je sais (enfin!), de Carrie Hope Fletcher, éditions Albin Michel Jeunesse.

Résumé : « J’ai foncé tête baissée dans les galères que rencontrent toutes les adolescentes : le harcèlement, les garçons, la pression des aînés, les amis, les ennemis, les amiennemis… Et quand je vous regarde, vous qui êtes en train de vivre toutes ces choses, j’ai l’impression d’être coincée du mauvais côté de l’ordinateur… Mais ça, c’était avant ! »

Mon avis : J’avais gagné ce livre sur la chaîne de Manon (Quiet Manon), et je savais déjà qu’il était plus destiné à un public adolescent. Aucune surprise donc, mais j’ai bien aimé certains passages, car Carrie nous explique différentes situations qu’elle a elle-même vécu et qu’elle vit encore par moment. Ce n’est pas le bouquin du siècle, j’ai passé l’âge en fait je pense, mais je crois qu’il peut servir à pas mal d’ado (ou jeunes adultes qui sont encore à la fac) et qui découvrent pas mal de choses. Je ne pense pas que je l’aurais acheté de moi même, mais je suis contente d’avoir pu le lire ! (je pense que je vais aller le glisser dans la chambre de mon neveu (car oui on pourrait penser que c’est un livre pour les nanas, mais pas que)).

Ma note : 2.5/5

Copie de DSCN8364

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles, de Suzanne Hayes & Loretta Nyhan, éditions Pocket.

Résumé : Etats-Unis, années 1940. Glory, enceinte et déjà mère d’un petit garçon, souffre de l’absence de son mari, parti au front, de l’autre côté de l’Atlantique. A des centaines de kilomètres d’elle, Rita, femme et mère de soldat également, n’a pour compagnie que la fiancée de son fils. Une lettre, envoyée comme une bouteille à la mer, va les réunir. Entre inconnues, on peut tout se dire. Les angoisses, l’attente des êtres aimés, mais aussi les histoires de voisinage, les secrets plus intimes et les recettes de cuisine. Les petites joies qui font que, dans les temps les plus difficiles, le bonheur trouve son chemin.

Mon avis : J’ai acheté ce livre car c’était le premier du #clublecturems de Victoria, en octobre si je ne me trompe pas. Je n’avais pas participé à ce moment là, je suis arrivée pour le suivant🙂 Mais vu les avis qui ont été dit dessus, je voulais absolument le lire. J’aime beaucoup les livres parlant de la Première ou la Seconde Guerre Mondiale, que ce soit en France ou ailleurs. Et tout comme Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates que j’ai lu en mars, il s’agit là aussi d’un roman épistolaire, entre 2 femmes du coup. Pour être honnête, je l’ai lu en moins de deux jours… J’ai directement été plongée au coeur du quotidien de ces deux femmes de soldat, de leur peur, leur angoisse, leur joie aussi. J’ai trouvé la fin rapide mais tellement bien faite qu’elle termine parfaitement le roman et la fin de la guerre du coup en même temps.

Ma note : 5/5

Copie de DSCN8361

Carnages, de Maxime Chattam, éditions Pocket.

Résumé : Harlem Est. 18 novembre. 8h28. Ils sont tous là, dans le hall de l’entrée du lycée. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent prépare son arme. Le carnage peut commencer… Quand l’inspecteur Lamar Gallineo arrive sur les lieux, c’est pour découvrir le cadavre du tueur qui a retourné son arme contre lui. L’affaire dépasse rapidement le fait divers : de nouvelles tueries ont lieu dans d’autres établissements. Lamar doit à tout prix enrayer cette macabre épidémie. Mais les apparences sont trompeuses. Toujours.

Mon avis : C’était mon premier Maxime Chattam ! Il fallait bien commencer par quelque chose, et je m’étais dis que ce petit livre (moins de 100 pages) était parfait pour l’occasion. Bon, apparemment ce n’est pas le meilleur pour commencer, mais il m’a permis de découvrir la plume de l’auteur que j’ai beaucoup appréciée. L’histoire en elle même m’a plu aussi, peut-être un peu trop rapide mais c’est parce que j’ai l’habitude des thrillers d’au moins 400 ou 500 pages. Je ne vais pas t’en dire plus pour ne pas trop en dévoiler, j’ai aimé l’intrigue, et je peux dire que les apparences sont effectivement trompeuses !

Ma note : 4/5

Copie de DSCN8362

Chiens de sang, de Karine Giebel, éditions Pocket.

Résumé : Ils sont là. Il approchent. Aboiements. Tonnerre de sabots au galop… La forêt est si profonde… Rien ne sert de crier. C’est le plus dangereux des jeux. Le dernier tabou. Le gibier interdit… Le hasard les a désignés. Diane aurait dû rester à l’hôtel, ce jour-là. Au mauvais endroit, au mauvais moment… Quant à Rémy le SDF, s’il a perdu tout espoir depuis longtemps, c’est la peur au ventre qu’il tente d’échapper à la traque. Ils sont impitoyables, le sang les grise.

Mon avis : Tout comme Chattam, c’était mon premier Karine Giebel que j’ai terminé samedi soir. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre après avoir lu le résumé. Et tout comme le livre précédent, j’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur. C’est le genre de lecture où j’ai toujours envie de continuer à lire, même s’il faut que je repose mon livre pour aller au boulot. Cette double chasse à l’homme est très intéressante, jusqu’à la fin on se demande si Diane ainsi que Rémy vont s’en sortir. J’ai hâte de lire un autre livre de cet auteure !

Ma note : 3.5/5

Ce sera tout pour ce mois d’avril, même si c’est déjà pas mal je trouve🙂 On commence le mois de mai avec un bon pavé puisque je me suis lancée dans la lecture du tome 2 d’Outlander !

Et toi, tu as lu quoi au mois d’avril ? 

Cet article t’a plu ? En attendant le prochain, des bisous❤

La lotion clarifiante Pure System d’Yves Rocher

Copie de DSCN8348

Hello les filles !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler produits soins pour la peau. Commençons par la petite histoire, puisqu’à la fin de l’été dernier, j’ai reçu un énième coupon avec des promos et des cadeaux chez Yves Rocher. Vu que ma fête est en septembre, ça doit être celui qui te souhaite bonne fête que j’ai reçu😉

Honnêtement, le cadeau offert sur simple visite, je ne sais même plus ce que c’est, je ne les garde quasiment jamais. Mais au dos de ces gros coupons il y a toujours des produits en promo, ou alors on te dit qu’il y a -50% sur tout (sauf les vignettes vertes hein bien sûr). Et à ce moment là, en plus de la crème hydratante que je pense à mettre tous les jours sur ma tronche maintenant (victoire, parce qu’il y a un an, c’était pas gagné), je voulais me trouver un produit, une crème ou une lotion plus ciblée que cette dernière.

Vu le prix, j’ai tenté la chose avec cette lotion clarifiante, dans la gamme Pure System (la gamme pour les peaux d’ados tu vois… avec des tendances acnéiques tout ça tout ça..) J’ai voulu t’en parler rapidement, mais j’ai préféré attendre. Et vu que ça doit bien faire 7/8 mois que je l’utilise, que j’en suis à la deuxième bouteille à moitié vide, je me suis dis qu’il était temps !

Juste pour la petite histoire, j’ai toujours eu une peau à imperfections. Quand j’étais ado, surtout au début j’étais crépis de boutons sur le visage (bon, quand je vois certaines personnes atteintes d’acné sévère, j’en étais loin en fait, mais ils étaient quand même là). Etant donné que dans la famille j’étais la seule à être passée par cette étape, ma mère m’a dis que ça venait des hormones que j’avais eu quelques années avant car on m’a ralenti la croissance (oui, à 10 ans j’étais déjà beaucoup trop grande pour mon âge, et ça posait des problèmes au niveau des os tout ça tout ça). Du coup avec un traitement anti acné le problème est parti petit à petit, mais il me fallait un produit qui me permettrait d’avoir une peau beaucoup plus nette on va dire, plus lisse, et alors j’ai tenté la chose avec cette lotion pour commencer. (Fin de la petite histoire).

Copie de DSCN8350 Copie de DSCN8351 Copie de DSCN8353 Copie de DSCN8357

Mais cette lotion, elle promet quoi ?

  • Désincruste et purifie les pores.
  • Affine et matifie le grain de peau.
  • Apaise les rougeurs des boutons.

En bref, « Les pores sont resserrés, la peau est nette, visiblement plus belle, plus saine ».

Elle s’applique matin et soir, sur une peau nettoyée de tout maquillage ou produit. Personnellement, je ne l’utilise que le matin, je ne suis pas encore trop une adepte des routines soin du soir (tu me prends pour une nana qui prend pas soin d’elle c’est ça ? Pour moi le soir, c’est démaquillage et crème hydratante, en rentrant à minuit du boulot assez souvent, pas envie d’en faire plus), et depuis que je l’ai intégré dans ma nouvelle routine du matin, j’ai vu quelques changements !

Tout d’abord, le produit en lui même. C’est une espèce de liquide/gelée, hyper fraîche qui sent relativement bon. De bon matin déjà ça réveille un peu et ça fait du bien ! Pas besoin de rincer, et elle pénètre rapidement dans la peau, je peux me maquiller juste après (bon je t’avoue je bois mon café après être sortie de la salle de bain, avant de passer à l’étape ravalement de façade).

En allant fouiner un peu sur le net et sur le site, j’ai pu lire des avis comme quoi il pouvait brûler la peau ou des trucs du genre. Personnellement je ne ressent aucune sensation de brûlure en l’appliquant, ou même après. Et pourtant j’ai une peau assez réactive. J’ai juste la sensation d’avoir une peau propre, avec beaucoup moins d’imperfections qu’avant. C’est tout ce que je demande quand j’applique des soins sur mon visage. Et j’ai pu remarquer aussi que ma peau la réclamait cette lotion tu vois ? Le mois dernier je suis partie deux fois en week-end très loin de chez moi et je ne l’avais pas prise avec moi à chaque fois. Même si c’était pour 3 jours, j’ai eu l’impression que ma peau redevenait dégueulasse en rentrant chez moi (bon, la pollution parisienne, on est loin d’un de mes week-ends à la campagne chez ma mère aussi). Ce n’est peut-être qu’une impression aussi, mais j’ai pris plaisir à chaque fois en reprenant ma routine du matin à la maison.

Copie de DSCN8354 Copie de DSCN8355 Copie de DSCN8356

J’aime beaucoup la marque Yves Rocher pour leurs produits soins (et aussi leur gamme au monoï en été on est d’accord). Parfois les prix sont beaucoup trop élevés je trouve, mais avec les promotions assez régulières, on s’y retrouve au niveau du porte monnaie, et pour moi qui n’aime pas mettre une blinde dans n’importe quels produits soins (que ce soit cheveux, peau, corps, visage…), je dis oui. Les soins sont assez ciblés, et je commence petit à petit à me sortir de la tête que c’est la marque pratique de toutes nos mamans (je suis sûre que je ne suis pas la seule à penser ça) !

Tu peux retrouver cette lotion ainsi que toute la gamme pure system en boutique Yves Rocher ou sur l’e-shop de la marque juste ici, pour 9€ (sachant que les produits sont souvent à -50%, ça vaut le coup) !

Et toi, tu as un produit miracle contre les imperfections ? 

Cet article t’a plu ? En attendant le prochain, des bisous❤

Spring is here !

Copie de DSCN8290

Hello les filles !

Aujourd’hui on se retrouve pour un petit maquillage printanier. On est déjà presque fin avril, j’aurais pu le faire plus tôt, mais ça fait quelques jours qu’on se paye une météo presque digne d’un été en région Toulousaine, alors j’ai fais un petit effort et j’ai pris le temps de faire des photos. Pourquoi ça me fait penser à l’été ? Parce qu’on a clairement eu un beau temps de fou, il a fait très chaud, et l’orage pète quand il veut et repars aussi vite qu’il est venu.

Du coup, malgré ma semaine super chargée au boulot, j’ai voulu me changer un peu les idées alors me voilà🙂 J’ai voulu faire quelque chose de léger, avec un peu de couleurs. Et même s’il m’est arrivé de me maquiller comme ça en plein hiver, je sens que je vais le refaire quelques fois maintenant qu’il fait beau (bon, je t’avoue qu’au moment où j’écris cet article il recommence à faire très moche en fait, génial merci la pluie).

Copie de DSCN8286 Copie de DSCN8301 Copie de DSCN8333

Je voulais utiliser une couleur. En fouillant dans mes tiroirs je suis tombée sur ce fard : magnific blue de Nocibé. Je ne me rappelais même plus l’avoir acheté, ça fait tellement longtemps que je ne me suis pas fait plaisir niveau make up que je ne savais plus ce que j’avais (en dehors de ce que j’utilise tous les jours).

Pour faire ce maquillage, j’ai utilisé : 

Copie de DSCN8346

  • Base à paupières Essence
  • Palette Naked Basics d’Urban Decay avec les fards Faint, Crave et W.O.S.
  • Fard Magnific Blue de Nocibé.
  • Un crayon khôl noir.
  • Mascara Rockin’ Curves de Rimmel.

On passe au tuto ?

tuto magnific blue

1. Comme d’habitude, on commence par mettre une base à paupières pour éviter que le make up ne se fasse la malle dans la journée.

2. J’ai envie de dire comme d’habitude aussi, mais sans grande surprise, j’ai utilisé le fard Faint en creux de paupière.

3. Légèrement en creux de paupière aussi, et en ras de cils j’ai appliqué le fard Crave, que j’ai ensuite estompé avec le précédent. J’y suis revenue plusieurs fois sur celui ci pour avoir l’intensité que je voulais.

4. Histoire de ne pas laisser le reste de la paupière « nu », j’ai appliqué le fard W.O.S, en l’estompant légèrement avec le reste.

5. On passe à Magnific Blue, que j’ai d’abord posé avec un pinceau plat juste au dessus de Crave appliqué juste avant. J’ai estompé, pareil en y revenant plusieurs fois car il s’estompe « trop » facilement en fait.

6. Pour le ras de cils inférieurs, j’ai seulement utilisé Crave et Magnific Blue.

7. Et j’ai terminé avec un trait de crayon khôl dans la muqueuse et une bonne couche de mascara🙂

Et voilà pour ce petit maquillage tout aussi simple et rapide à faire que celui que je fais tous les jours. En fait, c’est simple, au quotidien tu peux enlever l’étape du fard coloré et me voilà !

Copie de DSCN8302

Je porte Peony, un Melted de Too Faced sur les lèvres.

Copie de DSCN8308

Cet article t’a plu ? En attendant le prochain, des bisous❤

Mes lectures du mois de Mars #1

Copie de DSCN8253

Hello les filles !

Au début de l’année, dans mon article sur les résolutions je te parlais du fait que je me suis remise à lire de manière beaucoup plus régulière qu’il y a quelques années. Pour faire simple, je suis passée d’une dizaine de livres lus par an, à une dizaine de livres lus par mois. Je ne sais plus où ranger mes livres, je les ramène chez ma mère pour me faire un peu de place dans mon appartement, et j’espère très bientôt pouvoir avoir une bibliothèque digne de ce nom😉

Je me suis dis du coup que je pourrais venir te parler de mes différentes lectures de temps en temps par ici. Comme un petit bilan du mois, et je pense que je vais commencer tout de suite parce qu’il y en a eu pas mal ce mois ci !

Copie de DSCN8266

After Saisons 3, 4 & 5, d’Anna Todd, éditions Hugo & Cie

Résumé (du tome 1 pour ne spoiler personne) : Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’il ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un « p… d’accent anglais ! » Il est grossier, provocateur et creul, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle…

Mon avis : J’ai lu les 2 premiers tomes au mois de février, et j’ai enchaîné avec les 3 autres ce mois ci. J’avais failli arrêter après la lecture du 2, mais je ne regrette pas du tout d’avoir terminé la saga ! Pour résumé, c’est addictif, tout simplement, et les personnages sont tellement détraqués et tourmentés qu’on s’attache à eux et qu’on a envie qu’ils évoluent pour devenir meilleurs. La lecture se fait très facilement, même si niveau langage on est très loin d’un style recherché.

Ma note : 4/5

Copie de DSCN8268

La 5ème vague, de Rick Yancey, éditions Robert Laffont col. R

Résumé : A l’aube de la 5ème vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper… Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés.

Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu’il prétend…

Mon avis : Je voulais lire le livre avant d’aller voir le film. C’est un vrai coup de coeur pour pas mal de personnes, et j’aurais pu en faire partie. J’ai apprécié l’histoire, la façon dont se déroule les événements, les personnages (surtout le petit frère et Zombie). J’ai plus aimé les parties concernant ces deux derniers d’ailleurs, contrairement à Cassie où ça traîne un peu en longueur par moment. En tout cas j’ai très envie de connaître la suite🙂

Ma note : 4/5

Copie de DSCN8265

Moi, Malala, de Malala Yousafzai, éditions Hachette témoignages

Résumé : Je n’étais pas triste. Je n’avais pas peur. Je pensais juste : « Peu importe ce à quoi je ressemble : je suis vivante. » J’éprouvais de la reconnaissance.

J’ai jeté un coup d’oeil au Dr Fiona. Elle avait placé une boîte de mouchoirs en papier entre nous ; j’ai compris qu’elle s’était attendue à ce que je pleure. Peut-être l’ancienne Malala aurait-elle pleuré. Mais quand vous avez presque perdu la vie, un visage grotesque dans le miroir est la preuve que vous êtes toujours là, sur cette terre.

Mon avis : Je connaissais vaguement l’histoire de cette jeune fille. Cette autobiographie est très courte, raconté très simplement, mais tellement touchante ! Elle nous raconte l’évolution du terrorisme dans son pays, jusqu’à ce qu’elle en parte après avoir été attaquée et pourquoi elle souhaitait défendre ses idées.

Ma note : 4/5

Copie de DSCN8260

Le dévouement du suspect X, de Keigo Higashino, éditions Acte Sud (Babel Noir)

Résumé : Professeur de mathématiques, Ishigami est amoureux de sa voisine, une mère divorcée. Mais son ex-mari a retrouvé sa trace, il la harcèle, et elle en vient à le tuer pour protéger sa fille. Ishigami, qui a tout entendu, voit là l’occasion de se rapprocher d’elle et lui propose son aide pour maquiller le crime.

Un corps est retrouvé au bord du fleuve. L’inspecteur Kusanagi, chargé de l’enquête, établit rapidement un lien avec la voisine d’Ishigami. Kusanagi consulte souvent son ami Yukawa, un brillant physicien aux impressionnantes facultés de déduction logique. Or Yukawa a côtoyé Ishigami à l’université. Il se souvient de sa remarquable intelligence, de ses intuitions fulgurantes, de sa personnalité énigmatique. Et aussi de la fameuse aporie mathématique qui les cativait tous deux : est-il plus difficile de chercher la solution d’un problème que de la vérifier ? Guidé par un sinistre pressentiment, le physicien engage avec le mathématicien une joute fascinante pour la vérité.

Mon avis : C’était le livre du #clublecturems du mois de mars, pour nous faire découvrir les polars asiatiques. J’adore les polars/thrillers, mais je n’étais pas du tout emballée par le thème cette fois en fait. J’ai quand même tenté l’expérience, le livre était court (314 pages), et je ne regrette pas ! Ce n’est pas du tout un polar comme les autres, j’ai beaucoup aimé l’intrigue et les personnages. Je ne peux pas trop en dire pour ne spoiler personne, mais la fin m’a vraiment surprise, et dans le bon sens du terme. Pour une fois je ne me doutais absolument de rien avant les dernières pages. Tout petit bémol par contre, je n’arrive toujours pas à me faire à tous ces noms japonais, je ne me rappelais jamais qui était qui.

Ma note : 3.5/5

Copie de DSCN8269

Si je reste, de Gayle Forman, éditions France Loisirs

Résumé : Mia, 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis…

Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un chois terrible quand on a 17 ans.

Mon avis : Un livre très simple, court, plutôt touchant. Je ne suis pas insensible, mais je n’ai été « émue » qu’à certains moments, les autres ne m’ont pas spécialement touchés. Peut-être parce que la lecture se fait trop rapidement (200 pages). Cela reste une « belle » histoire, sur la vie et la mort quand même.

Ma note : 3.5/5

Copie de DSCN8271

Le vieux qui déjeunait seul, de Léa Wiazemsky, éditions Michel Lafon

Résumé : Clara, une jeune serveuse de 27 ans, se prend d’affection pour un client esseulé qui l’intrigue mais dont elle ne sait presque rien. Elle ne se doute pas qu’elle-même a piqué la curiosité de ce vieil homme éprouvé par la vie. Derrière la gentillesse et l’éternelle bonne humeur de la jeune femme, il décèle une blessure secrète qui empêche Clara d’être heureuse. Tout pourrait changer au contact de Clément, ce grand-père qu’elle se choisit. Et si ensemble, ils s’ouvraient enfin à la vie ?

Mon avis : Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en lisant ce livre, je n’avais même pas lu le résumé (comme à chaque fois en fait), et j’ai été agréablement surprise ! Il est très court (172 pages), se lit en très peu de temps, mais tellement touchant ! Les histoires, le passé de chacun, et ses deux personnages qui se choisissent comme nouveau membre de leur famille. Un coup de coeur vraiment inattendu. Je ne lui met pas 5/5 car il est trop court juste😉

Ma note : 4.5/5

Copie de DSCN8270

Mes ailes, de Clémentine Célarié, éditions Michel Lafon.

Résumé : Le jour où l’on m’a dit que le Père Noël n’existait pas, j’avais quatorze ans. J’ai été si triste que, dans mon chagrin, quelqu’un m’a sans doute entendue et, secrètement, pendant mon sommeil, est venu planter des ailes dans mon dos. Pour que je me réveille moins triste… Et effectivement, au fil du temps, la vie est devenue possible, sans le Père Noël… Mes ailes m’amenaient vers le haut, et là-haut c’est l’univers des rêves, de l’imaginaire. Depuis, je ne fais que voler. Parfois je tombe, mais grâce à mes ailes je me relève toujours.

Mon avis : J’avais trouvé ce livre dans un coin chez Emmaüs (ma caverne d’Ali baba pour les livres), et pour être honnête, je ne comprend pas pourquoi la comédienne a écrit ce livre… Il est pas mal décousu, comme s’il avait été écrit en suivant le fil de sa pensée (et c’est sûrement le cas), et en fait je n’en ai pas retenu grand chose… A part qu’elle aime ses enfants, qu’un sourire peut illuminer la journée de quelqu’un, et que les adultes c’est nul… Voilà. Je suis peut-être passée à côté, je ne sais pas.

Ma note : 1.5/5

Copie de DSCN8261

Qui es-tu Alaska ? de John Green, éditions Gallimard jeunesse, Pôle fiction.

Résumé : Miles Halter a seize ans mais n’a pas l’impression d’avoir vécu. Assoiffé d’expériences, il quitte le cocon familial pour le campus universitaire : ce sera le lieu de tous les possibles, de toutes les premières fois. Et de sa rencontre avec Alaska. La troublante, l’insaisissable Alaska Young, insoumise et fascinante.

Mon avis : Allé, coup de cœur ! Vraiment, je ne m’attendais pas à ça, je ne comprenais pas le compte à rebours dans les chapitre et on peut dire que j’ai été sur le cul au jour J, je ne m’attendais pas du tout à ça. C’est un livre jeunesse, mais j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de réflexions intéressantes. J’apprécie toujours autant la plume de John Green, c’est avec plaisir que je me plongerais bientôt dans un autre de ses romans.

Ma note : 5/5

Copie de DSCN8262

A toi ma sœur, de Rosamund Lupton, éditions France Loisirs.

Résumé : Quand la police découvre le corps de Tess, 21 ans, et conclut au suicide, Beatrice se révolte : jamais sa petite soeur chérie, si débordante de vie, n’aurait mis fin à ses jours. Alors, qui l’a assassinée ?

Contre l’avis de la police et de sa famille, Beatrice se lance seule dans une dangereuse enquête, où les suspects sont nombreux. Serait-ce son professeur d’université dont elle attendait un enfant ? Ou ce jeune étudiant maladivement obsédé par elle ? Et surtout, qu’est-il arrivé à ce bébé qui s’apprêtait à naître ? Autant de mystères que Beatrice s’acharne à résoudre. Mais à trop vouloir se rapprocher de la vérité, elle risque de se brûler les ailes : au bout du chemin, l’assassin attend…

Mon avis : Encore une fois j’ai vraiment adoré ce thriller de chez France Loisirs. J’ai beaucoup aimé le style de narration, où Beatrice raconte à sa soeur comment les événements se sont déroulés, du début à la fin. On est septique plus d’une fois, et personnellement je ne m’attendais pas du tout à cette fin. Je ne peux pas en dire plus, mais j’ai été étonné sur plusieurs points.

Ma note : 4.5/5

Copie de DSCN8258

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows, éditions France Loisirs.

Résumé : Juliet, jeune écrivain londonienne, est en mal d’inspiration. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un fermier de l’île de Guernesey lui fournisse la solution ? C’est par ce courrier anodin qu’elle découvre l’existence d’un cercle littérraire hors du commun, créé par les gens de l’île pendant la guerre pour tromper l’ennemi et embellir leur quotidien. Au programme, dégustation secrète de cochon rôti et partage de belles lectures. Au fil des lettres échangées avec les insulaires, Juliet s’attache à ces destins à la fois bouleversants et loufoques. Elle décide de partir à la rencontre de la petite communauté. Ce dont elle ne se doute pas encore, c’est que ce voyage changera à jamais sa vie…

Mon avis : Je crois bien que c’est le premier roman épistolaire que je lis. Et je comprend l’engouement qu’à eu ce livre. J’aime beaucoup les récits et témoignages qui parlent de la Seconde Guerre Mondiale (et la Première aussi d’ailleurs), j’ai l’impression d’en apprendre toujours un peu plus. Ici tous les personnages sont attachants, on a envie de connaître leurs histoires. J’ai passé un très bon moment de lecture en tout cas.

Ma note : 4.5/5

On va s’arrêter là pour le mois de mars non ? Si tu as eu le courage d’arriver jusque là, bravo ! J’espère que ça n’a pas été trop long et que ce type d’article te plait. En tout cas j’ai bien aimé écrire celui ci, ça me permet de te raconter brièvement (je ne suis pas entrée dans les détails, imagine la longueur de l’article sinon) ce que j’ai lu, si j’ai aimé ou pas, et encore de garder une trace de mes lectures !

Et toi, tu as lu ces livres ? Qu’as tu lu en mars ?

Cet article t’a plu ? En attendant le prochain, des bisous❤